TechnoTITLE3

La technologie au service de la communication parents-enseignants? Exemple d’une belle initiative

de Isabelle Finger

Vous l’avez sans doute remarqué : la participation des parents à la vie quotidienne de l’école de leurs enfants me tient à cœur ! Dans ma recherche de moyens faciles pour améliorer le dialogue – et la coopération – entre les parents et les enseignants, j’ai récemment fait la connaissance d’Heather Noreen et de son application « LetsShare » (merci les réseaux sociaux!). Comment cette femme globe-trotteuse et entrepreneuse a-t-elle décidé de mettre la technologie au service de la communication parents-enseignants?
Heather a fait le même constat dans au moins 5 pays (France, Espagne, Belgique, États-Unis et Canada) : les parents aimeraient se transformer en petite souris pour pouvoir observer ce que font leurs enfants en classe. Or comme je le disais dans un de mes articles, des barrières à la communication persistent des deux côtés. Heather a décidé de s’attaquer à l’une d’entre elles : l’aspect pratique de la communication. Son pari tient en peu de mots : si la situation s’améliore de ce côté-là, les réticences de part et d’autre vont s’amoindrir, les mentalités changer, et les enfants en seront les premiers bénéficiaires. Elle se lança donc en 2014 dans la création d’une application pour tablettes et smartphones, qui devrait permettre de répondre aux besoins des enseignants et des parents.
communication parents-enseignants
Parents et enseignants partagent les mêmes besoins en termes de communication

Au moment où j’écris ces lignes, l’application LetsShare est d’ores-et-déjà utilisées par 3 écoles maternelles et primaires dans le cadre d’un pilote. Elle offre une multitude de fonctions que les écoles peuvent adapter en fonction de leurs besoins:

  • Collecter les informations pratiques et relatives au bien-être et à la santé des enfants (notons qu’aux États-Unis et au Canada, les enseignants en crèche et maternelle ont souvent des obligations légales de collecter certaines informations: temps de sieste, quantité ou nombre de biberons,…)
  • Envoyer un rapport journalier des activités, avec bien sûr des photos
  • Rassembler toutes les informations et les photos relatives à un projet dans un dossier spécifique
  • Permettre aux parents et aux enseignants d’échanger des informations.

J’ai eu la chance de rencontrer Amy, la maman d’un enfant de 5 ans. Amy utilise l’application depuis environ 5 mois.

Isabelle: Bonjour Amy, peux-tu s’il-te-plaît nous dire en quoi l’application LetsShare a amélioré la communication entre l’enseignante de ton enfant et vous?

Amy: En ce qui concerne la logistique, nous ne pouvions communiquer que par e-mail. La maîtresse ne pouvait pas toujours les lire en début de matinée et donc parfois l’information arrivait trop tard. Maintenant, je suis sure que la maîtresse sait à temps si mon enfant a bien dormi ou s’il a un peu mal au ventre ce jour-là.

En ce qui concerne les informations sur les activités des enfants, nous avions même avant l’adoption de l’application déjà beaucoup de chance car l’enseignante envoyait chaque soir un e-mail aux parents avec un résumé de la journée. Mais cela lui prenait beaucoup de temps et en fin de compte, seule une poignée de parents lisaient ces e-mails. Maintenant, je pense qu’environ 50% des parents de la classe utilisent l’application et l’enseignante gagne un temps fou.

Isabelle: L’enseignante ne perd-elle pas du temps avec les enfants pour documenter les activités journalières?

Amy: Non, chaque enfant apprend à prendre des photos. La maîtresse n’est donc pas constamment le nez collée à la tablette. Ce sont souvent les enfants qui décident ce qu’ils veulent photographier. Ils se sentent plus acteurs des activités et doivent apprendre à partager la tablette! 

Isabelle: Est-ce que le fait d’utiliser cette application a changé ta façon de communiquer avec ton enfant?

Amy: Oui! Le fait d’avoir les photos et un peu de texte explicatif avec me permet de mieux comprendre et de remettre dans un contexte ce que me raconte mon enfant. Je peux donc plus lui poser de questions. Il est aussi toujours fier de me montrer les photos et c’est souvent lui qui veut me montrer quelque chose sur l’application. Cela nous conduit à des moments précieux d’échange.

Si j’ai voulu partager cette application avec vous aujourd’hui, ce n’est pas pour ses détails techniques ou ses options spécifiques. J’ai surtout aimé l’approche pragmatique d’Heather et son pari de faire changer les mentalités par l’introduction de nouvelles méthodes et habitudes. Parfois, on reproche à la technologie de déshumaniser la communication. Alors bien sûr, si on se contente de regarder les photos de l’excursion au zoo pendant que l’enfant dort et qu’ensuite on n’y fait plus jamais référence, ou que les enseignants estiment que, puisque toutes les informations sont disponibles en ligne, il n’est plus nécessaire de rencontrer les parents, l’application d’Heather n’aura été qu’un coup d’épée dans l’eau.

Mais si comme je crois qu’au final, la communication s’en trouvera renforcée, c’est que l’application permet la participation des enfants, comme le dit si bien Amy. C’est eux qui rappelleront à leurs parents qu’il y a une belle photo de leur château du Moyen-Âge en carton sur le site, c’est eux qui montreront aux enseignants qu’à la maison, ils ont fini par trouver 10 mots qui riment avec « bonheur », photo de la liste à l’appui. Nombreux sont déjà les enseignants qui se sont lancés dans une aventure similaire, en créant des blogs avec leurs classes, ou des comptes twitter, et les retours sont dans une grande majorité très positifs, car l’enthousiasme est porté par la fierté des élèves de partager leurs créations.

Si vous êtes professeur des écoles et que vous souhaitez participer à la phase de pilote de la version primaire de l’application, si vous voulez être tenu au courant de l’aventure d’Heather, ou encore si vous souhaitez participer au développement commercial de cette aventure en France, envoyez un e-mail à contact@letsshareapps.com. Bonus : l’application existe en français et Heather maîtrise la langue de Molière!

Disclaimer: je n’ai bénéficié d’aucune rémunération de la part de LetsShare pour l’écriture de cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>